actualité

Publié Le 13 novembre 2018
event
Culture
Exposition Art-Mistice
Vernissage de l'exposition
event
Vie citoyenne
Cérémonie du 11 novembre
Le centenaire de l'Armistice dignement fêté.

Le Carré Paysan

< Retour à toutes les actualités

event

Vie pratique

Inauguration du Carré Paysan
Publié 13 novembre 2018
event

Samedi 10 novembre, s’est déroulée l’inauguration officielle du « Carré Paysan », en présence d’une centaine de personnes, dont Benoît Huré, sénateur et conseiller départemental, de Bérangère Poletti, députée ; de Miguel Leroy, président de la Communauté de Communes Ardennes Thiérache ; des maires des communes environnantes ; de l’Abbé Francis Leclercq, curé de la Paroisse ; des producteurs locaux ; des entreprises partenaires du magasin et de nombreux clients du magasin.

     Céline Baroteau, la propriétaire des lieux et du « Carré Paysan », souhaita la bienvenue à tous ; elle remercia l’ensemble des élus pour leur présence ainsi que les producteurs et entreprises partenaires du magasin, les clients et ses amis.

      Elle fit ensuite part de son expérience dans ce projet mené à son terme :

     « Tout a commencé en avril 2014, quand Céline et son mari, venant du Nord, sont arrivés à La Neuville aux Joûtes, dans une ferme d’élevage au Mille Arpents. Dans cette exploitation, ils ont bouleversé le système en fonction de leur savoir-faire et aussi de leurs origines. Fini le lait, bonjour la culture. « Tout de suite, les gens ont vu à qui ils avaient à faire ». Jeunes installés, ils ont dû prouver qu’ils étaient capables de faire vivre le Mille Arpents.

     Quelques années se sont écoulées et le contact avec les clients manquaient à Céline. Elle décide alors de s’installer sur le marché de Signy le Petit. Tous les jeudis, sans en manquer un ! Elle prend plaisir à discuter avec les badauds, mais elle avait toujours cette même rage de voir comment les gens étaient attentifs aux produits fermiers, mais que personne n’allait vers eux pour les satisfaire. Après deux années de réflexion, elle décide de se lancer ! Où ? Comment ? Bonne question !

     Il lui fallait trouver un concept qui respecta ses convictions, l’air du temps, et qui plaise aux Ardennais. C’est là qu’elle a un gros coup de cœur sur l’ancien bâtiment de la Poste qu’elle décide d’acquérir en janvier. Beaucoup de travaux ont été réalisés avant que ce magasin ne ressemble à ce qu’il est aujourd’hui (et il reste encore des travaux à faire !). D’un bureau de Poste, ils ont réussi à aménager un espace de vente, un espace de stockage et un atelier complet boucherie/charcuterie. Comme on peut s’en douter, les investissements sont lourds mais ils permettent de recevoir la viande en carcasse pour la valoriser ou la cuisiner. Tout ou presque est transformé au Carré Paysan !

  Le magasin propose en plus de la viande, un rayon fruits et légumes de saisons. Les produits venus dans ce magasin viennent exclusivement de producteurs, certes, ils ne sont pas tous locaux, mais se sont tous (et Céline insiste) des producteurs. A cela, elle propose une vitrine qui fait saliver les vrais connaisseurs de produits laitiers. On parle d’un large choix de fromages à la coupe que l’on peut trouver ! Disponible également, yaourts, crèmes et autres délices laitiers…

      Pour terminer, on peut également trouver des produits du terroir et autres plaisirs d’offrir !

      Un projet comme celui-là ne se pense pas seul et surtout ne se fait pas seul… Céline remercia toutes les personnes qui ont pu y contribuer. Elle remercia tous les bras pour les travaux.

     Elle remercia aussi le boucher qui met tout son savoir- faire dans son atelier, qui met toute son énergie dans ce qu’il aime. La boucherie est le pilier du magasin ; celui auquel les clients sont le plus attachés. Il est important de le savoir. Geoffrey a quitté un poste très confortant pour venir servir ici, au Carré Paysan. Nous espérons qu’il pourra régaler les clients pendant de longues années. On n’a pas de souci à se faire pour son fan club…

     Face au succès immédiat du magasin, il a fallu faire face au manque de main d’œuvre. Céline remercia  Catherine, la vendeuse, qui a su s’adapter très rapidement au rythme de la maison. C’est une personne qui sait tempérer avec les clients, comme avec Céline ; qui voit quand quelque chose ne va pas et qui se plie en quatre pour que tout soit parfait ! Bienvenue dans notre folle aventure.

     Toujours dans cette course, un jeune est arrivé depuis 15 jours, c’est l’apprenti Lucas, qui ne sait pas encore dans quoi il s’est engagé…Il a décidé de se mettre dans les pas de Geoffrey et d’apprendre le métier avec le Carré Paysan. Nous lui souhaitons de réussir.

      Et Céline de conclure : «… Les personnes qui me connaissent savent que je suis très pénible…très exigeante et que je ne compte pas mon temps dans mon travail. Cela  a fait partie de mon éducation. Mais il est important de comprendre que l’on ne peut avoir tout, tout le temps, une brochette de cerises au mois de novembre ou des fraises en janvier ! L’esprit du magasin respecte ces valeurs et je sais aussi que nos clients comprennent notre engagement et s’éduquent naturellement. Je lance un message à mes collègues agriculteurs. Nous avons la chance, pour une fois, d’avoir des médias qui travaillent dans notre sens pour montrer que les produits fermiers ont le vent en poupe…Prenons ce créneau et valorisons nos matières premières !! »

      Et Céline d’ajouter : «… Sachez que ce projet me tient à cœur. C’est l’une de mes réussites, pas la dernière, c’est sûr ! Tout n’a pas été aussi simple que prévu et tout n’est pas aussi facile qu’on  le pense ! La vie réserve beaucoup de surprises… Une fois, une personne m’a dit : «Là où il y a de la volonté, il y a un chemin ! » Dans tout ce que j’entreprends, je récite cette phrase ! Jusque- là, elle m’a porté chance ! Toutes ces embûches ne m’ont pas fait reculer mais m’ont encouragée à vous prouver que le Carré Paysan a de beaux jours devant lui. J’encourage tous les porteurs de projets à concrétiser leurs idées car, parole de ch’ti, dans les Ardennes, il y a un réel potentiel ! »

      Jean Michel Skoczypiec, maire de la commune, dit son plaisir de voir un nouveau magasin s’ouvrir dans le village. Il salua le courage et la volonté de Mme Baroteau et souhaita « Bon vent au Carré Paysan ».

      Miguel Leroy, Président d’Ardennes Thiérache, se félicita de voir la création d’un commerce qui se rapproche à la fois des consommateurs et des producteurs, de plus, ce commerce est au cœur du village avec des produits présentant des garanties de qualité.

     Bérangère Poletti, députée, dit son envie de venir voir le Carré Paysan, commerce de proximité qui offre des produits du terroir et elle félicita Céline d’avoir pris une telle initiative.

     Benoît Huré, sénateur et conseiller départemental reprit à son compte la phrase : « Là où il y a une volonté, il y a un chemin. ». Il souligna la volonté de réussir de Mme Baroteau. Il conclut : « Les habitants doivent être créateurs de leur développement en soutenant un tel projet. On ne peut être spectateur en permanence. Un tel projet est également créateur d’emplois. »

      Tous se retrouvèrent ensuite à la salle des fêtes pour partager le verre de l’amitié… avec des producteurs locaux.